Mes inspirations déco du mois de mars – Partie 2

Autre découverte du mois du mars dans le domaine du design : la 10ème biennale de design de St Etienne dont le thème est « Les mutations du travail ».

La biennale de design

Celle-ci s’intéresse aux nouvelles organisations du travail et questionne les fondements d’une activité qui nous prend quand même une bonne partie de notre existence !

Les expositions semblent prometteuses, les scénographies intriguent et M. Picamour a très envie d’y aller, du coup on se décide à y aller dimanche dernier. Un train et 5mn de marche plus tard, nous voilà devant la Cité du Design. Lieu devenu incontournable pour qui s’intéresse de plus près à la culture du design et ses diverses ramifications. Ce lieu immense est assez surprenant (il s’agit d’une ancienne usine d’armement) et on ne sait pas vraiment par où commencer… Nos estomacs crient déjà famine il est 12h30, on décide avant toute chose de les calmer pour entamer l’exposition de manière plus sereine. Plusieurs choix s’offrent à nous, food trucks en extérieur, un café « le détroit » créé pour l’occasion et le restaurant « la platine » pas trop trop cher avec un menu plutôt appétissant. On opte pour ce dernier et…erreur ! Ne pas oublier de réserver, une quarantaine de personnes attendent qu’une table se libère et des groupes (qui avaient réservé, eux, visiblement habitués). Finalement, ce sera foodtruck et ce n’est pas plus mal pour rentrer plus vite dans le cœur de l’action !

Pour une première fois je dois dire que je suis assez surprise, je m’attendais à voir de beaux objets, de la déco, être inspirée et ressortir avec de la poésie plein la tête pourtant j’ai trouvé que nous étions souvent beaucoup plus proches d’une exposition d’art contemporain. Les diverses expositions, il y en a 10 sur le site de la Cité et bien plus dans la ville (voir le plan) sont tantôt très engagées, notamment l’exposition « L’expérience tiers-lieux -Fork the World» qui est extrêmement intéressante à condition de prendre le temps de déchiffrer des informations très nombreuses. Cette exposition est complètement prospective « extravaillance – working dead » et vous projette des centaines d’années dans le futur avec une vision sur le monde d’aujourd’hui, ou encore complètement abstraite.

J’avoue que les objets (ou autres supports) présentés n’arrivent pas à vivre sans leur plaquette explicative. Si vous n’êtes pas du milieu cela peut devenir un exercice un poil trop cérébral. D’autant plus que ces « petites plaquettes » prennent parfois plus d’espace que le projet en lui-même.

Et pourtant, je ne regrette pas d’y avoir fait un tour. Cette ambiance, toutes ces personnes rassemblées autour du design et bien ça m’a plu ! De plus, la boutique présente sur le site est bien fournie en objets design en tous genres, si vous souhaitez rapporter un souvenir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s