Ballade gourmande à Lyon

Grande gourmande que je suis, Lyon est pour moi une source de bonnes adresses infinie. J’ai l’habitude de partager mes coups de cœurs avec vous sur mes réseaux sociaux, il était temps que je vous en parle ici.
Je voulais vous présenter deux restaurants qui m’ont touchés aussi bien par leur cuisine que par l’authenticité de leurs chefs.

Cuisine&Dépendances

C’est grâce à l’invitation de Phénomène de Maud que j’ai découvert Cuisine&Dépendances. Je suis passée devant cet établissement de nombreuses fois sans jamais y mettre les pieds… Belle erreur !
Une fois, la porte ouverte, je me retrouve dans un lieu soigné et joliment décoré. De petits détails tels que les fleurs sur les tables font qu’on s’y sent bien !

C’est un chef souriant et passionné qui nous présente les plats. Nous commençons notre voyage avec un pèle mêle de chipirons à la catalane, crémeux Parmentier à l’encre de seiche, fraîcheur roquette. Je ne vais pas vous mentir l’encre de seiche et moi font rarement bon ménage. Une expérience qui a mal tourné il y a quelques années et que je n’ai pas oubliée -> je vous passe les détails haha.
Ce plat ne partait donc pas sous les meilleurs hospices et pourtant dès le premier coup de fourchette, les « mmmh », les « miam » fusèrent. Un savoureux mélange tout en délicatesse.


Pour poursuivre, j’ai dégusté une bonite, fenouil confit lait de coco curcuma. La fraîcheur du poisson était incroyable (tous les poissons viennent de Bretagne).


J’ai continué avec un duo de Ris de veau et foie gras pomme de terre rate asperges au beurre Mousseux aromates. Là, encore je partais avec un apriori, celui du ris de veau. Un plat, pourtant que j’ai dégusté goulûment, prête à découvrir n’importe quoi car je savais que grâce au talent de Fabrice Bonnot, ce serait délicieux.


Le dîner s’est poursuivi par une mousse de Roquefort, crémeux cresson, chutney de pomme pruneau. Mon ventre déjà bien rempli a picoré cette mousse bien relevée pour les amoureux de fromage.


Bien évidemment, j’ai quand même trouvé une place pour le dessert, le Maxi Finger et dépendances, gelée de passion, glace cacahuète. Le dessert signature de Fabrice Bonnot. Un délice tout en légèreté et en gourmandise que je vous conseille vivement !


Une adresse tenue par un chef polyvalent et engagé (créateur de Soupe en scène) que je vous conseille donc de découvrir.